...et malheureusement, qui dit mission, dit boulot. Donc pas trop eu le temps de visiter. Je vous délivre tout de même quelques photos sympas.

Le pays

Concernant le pays en lui-même, ça semble très beau (même si j'ai eu l'occasion de ne faire que le tour de l'île d'Efaté brièvement...), et les gens sont très simples et accueillants. Le plus déroutant finalement ça a été de savoir en quelle langue s'exprimer : Anglais, Français ou Bislama (malheureusement je ne maîtrise pas encore cette langue!).

 

Le kava

Bien entendu, j'ai pu goûter au fameux kava du Vanuatu. C'est en effet au Vanuatu que pousse le poivrier sauvage, des racines duquel est fabriqué le kava. Pour plus de renseignements sur cette plante que vous ne trouverez pas en France (excepté en Nouvelle-Calédonie...mais est-ce bien la France???) pour des raisons législatives, allez faire un tour sur l'article de Wikipédia ou sur nakamalathome.

Le kava est consommé dans un lieu appelé nakamal, et vient faire office de lien social. Les hommes (traditionnellement), mais aussi quelques femmes s'y rejoignent en fin de journée pour se parler dans une ambiance très posée, principalement due aux vertus relaxantes du kava. Boire du kava est extrêmement important au Vanuatu. A chaque fois que nous rencontrions des gens, que ce soient pour le boulot ou en dehors, il était bien rare que la question "you drink kava?" ne nous soit pas posée :)


Port-Vila

A part ça, étant dans une des deux villes du Vanuatu qu'est Port-Vila j'ai pu voir la partie "moderne et occidentalisée" du Vanuatu : Duty Free à tous les coins de rue, magasins avec quantité des produits de contrefaçon... A côté de ça, le marché de Port-Vila est ouvert 6 jours sur 7, 24h sur 24. Les gens (beaucoup de femmes) viennent des quatre coins de l'île (et du pays) pour vendre les produits qui ne leur sont pas utiles pour leur consommation ou celle de leur village. Tant qu'ils n'ont pas tout vendu, ils restent sur place :p

La bouffe
Un autre truc au Vanuatu : de la bonne viande! Nettement plus facile d'avoir de la bonne viande ici pour pas cher. Les prix sont 2 à 3 fois moins importants que ceux de Nouméa. Du coup, ce que font généralement les gens de Nouvelle-Calédonie qui viennent au Vanuatu, c'est de ramener 5 kg de viande (max autorisé) LOL

Qui dit bonne viande, dit aussi bons restos! C'est pas le rythme normal d'une mission, mais là, c'était resto midi et soir! Pas de spécialité locale, mais origines divers : cuisine française, inde, pacifique, amérique du sud... Du bon pour les touristes!


Y a de l'abus dans l'air
Un dernier point concernant le Vanuatu. La construction de maisons en bord de mer (à 3m de l'eau, voire moins...), accompagnée de la construction de murs haut de 2m50 entre la route et les maisons. C'est très moche. Heureusement, le gouvernement semble vouloir que ça s'arrête. Faut espérer!


Conclusion
En conclusion, je peux dire que les missions, c'est sympa. Ca change du bureau! Une autre devrait être prévue courant mai. Reste à décider de la date (et du contenu précis!). En tout cas, des vacances au Vanuatu, ça doit pas être dégueu....